Catégories
Archives

Phénomène de surface

Lors de la séance du 23 janvier 2012, nous avons pu faire différentes expériences sur les phénomènes de surface.

 

En première expérience nous avons mis un peu de poivre (le poivre reste à la surface car il est hydrophobe) dans un bécher d’eau puis nous avons rajouté un peu de détergent. En ajoutant le détergent, le poivre s’est retiré et s’est mis de coté.

MATÉRIEL : bécher,eau,poivre,liquide vaisselle.

 

En deuxième expérience, nous avons mis du colorant dans du lait puis nous avons introduit notre doigt dans le mélange et nous avons constaté que le colorant a eu le même réflexe que le poivre : il s’est mis de coté.

MATÉRIEL : verre,lait, colorant, liquide vaisselle.

 

Ces 2 expériences ont la même explication:

La tension superficielle est une tension qui existe entre deux interfaces. En touchant la surface de l’eau avec du détergent à vaisselle, on affaiblit la tension superficielle, cet effet se propage et le poivre se disperse, car la tension superficielle sur le bord du plat est supérieure à celle que l’on retrouve au centre ; le poivre est donc attiré vers le bord du plat. Le liquide vaisselle est un agent tensioactif, c’est à dire qu’il modifie la tension superficielle entre deux surfaces (dans ce cas, il l’abaisse).

 

 

En troisième expérience, nous avons testé la « mouillabilité ». Nous avons pu tester la « mouillabilité » de différentes surfaces. Donc nous avons pu remarquer que sur un moule en silicone il y a une faible « mouillabilité ». Nous avons ensuite répété cette expérience avec différents objets autour de nous.

MATÉRIEL : moule silicone,eau

Qu’est ce que la « mouillabilité » ? :

Selon la nature du liquide et du solide, une goutte de liquide placée sur la surface d’un solide adhèrera plus ou moins bien à ce dernier ; exemples : un verre est « mouillable » alors que la cire non. Le solide est « mouillable » quand l’angle de contact entre la goutte et le solide est inférieur à 90°(comme le verre) et si si l’angle de contact entre le solide et le liquide est supérieur à 90° alors le solide est non « mouillable » (comme la cire) ; si l’angle de contact faisait 0°  il y aurait une « mouillabilité » complète.

 

 

 

 

 

 

 

 

En quatrième et dernière expérience, nous avons fait une émulsion ( c’est lorsqu’on disperse un liquide insoluble c’est-à-dire un liquide qui ne se mélange pas avec un autre). Nous avons donc mis de l’huile dans un bécher d’eau et nous avons pu constaté que les 2 liquides ne se mélangent pas.

MATÉRIEL : eau,verre plastique,huile,cuillère.

 

 

Les commentaires sont fermés.